Alfred Janniot :
sculpteur des années trente

du 12 septembre au 9 décembre 2007

retour



Parmi les sculpteurs célèbres des années trente, Alfred Auguste Janniot (1889-1969) est l’un des tout premiers. L’artiste est typique du goût pour le style Art Déco qui se développa en France durant l’entre-deux-guerres. Sculpteur de la génération du feu, Janniot a fait le choix de la tradition classique. Il fut encouragé dans cette voie par Emile Antoine Bourdelle, l’héritier de Rodin. Devenu un artiste officiel, médaillé et honoré, Janniot fut l’auteur de très nombreuses décorations monumentales publiques : à Paris, Bordeaux, Puteaux, Châteauroux. Aujourd’hui, c’est à la ville de Nice de rendre à Janniot un brillant hommage. Il fut l’un de ses sculpteurs fétiches. Le monument aux morts et la fontaine de la place Masséna, tout juste remontée, sont deux joyaux de la statuaire publique connus de tous les niçois. Tailleur de pierre autant que modeleur, Janniot fut l’un des amis du grand décorateur Jacques-Emile Ruhlmann. Il réalisa pour son pavillon du Collectionneur, à l’Exposition Internationale des Arts Décoratifs organisée à Paris en 1925, un magnifique Hommage à Jean Goujon représentant les Trois Grâces. La mythologie et le nu féminin restent parmi ses motifs préférés. En héritier des sculpteurs classiques de la Renaissance, Janniot a célébré tout au long de sa carrière le corps idéalisé de la femme éternelle, nourricière et voluptueuse. Les deux œuvres présentes à Menton, Perséphone et Février, sont des exemples emblématiques de son goût prononcé pour le nu et la mythologie antique. L’Atalante, héroïne légendaire de la Grèce, est représentative de la petite statuaire de Janniot. Terre cuite rehaussée de peinture et d’or, elle fut choisie comme emblème par l’Association de défense de l’œuvre du sculpteur.

Janniot et Nice

Le plus beau Monument aux morts de France
Le monument aux morts de la Grande Guerre est connu de tous les niçois. Installé sur la corniche, au pied de la colline du Château, il fut à plusieurs reprises célébré comme le plus beau et le plus original de France. Creusé dans la roche, cet ensemble fut pensé par Janniot en collaboration avec l’architecte Roger Séassal. Dirigé face au soleil levant, le grand cénotaphe abrite un reliquaire de bonze renfermant plusieurs milliers de plaque d’identité de poilus niçois. Alfred Auguste Janniot a réalisé les deux impressionnants haut-reliefs sur les thèmes affrontés des Horreurs de la guerre et des Bienfaits de la paix. Son inauguration eut lieu en 1928 en présence du Maréchal Foch. Depuis, le monument est resté l’un des grands points de ralliement commémoratif de la ville de Nice.

La fontaine du Soleil
Inaugurée en 1956 au cœur de la place Masséna, la Fontaine du Soleil est un monument mythique de Nice. Démontée pendant de longues années, elle doit à la construction du tramway dans la ville sa seconde jeunesse. La vasque offre de nouveau un vaste terrain de jeu nautique aux cinq groupes en bronze célébrant les planètes Terre, Mars, Mercure, Saturne et Vénus. L’ensemble restauré par la fonderie de Coubertin égale les plus belles fontaines du classicisme baroque. L’Apollon monumental de plus de sept mètres de haut qui figurait à l’origine en son centre reste quant à lui au Parc des sports Charles Ehrmann où il fut installé dans les années soixante-dix.

L’exposition organisée par le musée des beaux-arts en collaboration avec l’association des Amis d’Alfred Auguste Janniot présidée par Madame Anne Demeurisse, permettra d’apprécier un magnifique ensemble de sculptures (dont la grande nymphe dite de Fontainebleau,1926 ainsi que la tête de la nymphe du célèbre ensemble de l’hommage à Jean Goujon, 1924): pierre, marbre, plâtres patinés, terres cuites, bronzes et bas-reliefs venues de collections particulières pour la plupart ou de musées et de galeries de vente. Ajouté à cela, des dessins, huiles, gravures feront de cette exposition de plus de cinquante œuvres un rendez-vous à ne pas manquer après les retrouvailles de la Fontaine du soleil.


Site officiel d'alfred Janniot : http://www.janniot.com

retour