« INPIano, la facture du piano de 1791 à nos jours »
du 7 février 2003 au 6 juin 2004


Piano Boisselot - Ca 1855-1860 - Coll. Piano Azur.

Célébration du tricentenaire du piano

Cette exposition est une première pour le musée des Beaux-Arts de Nice qui met à l’honneur le piano au travers des différents brevets industriels déposés à l’INPI - Institut National de la Propriété Industrielle de Paris- pour leur fabrication et portant sur le mécanisme, la structure et la forme des pianos. Présentée au Conservatoire Supérieur de Paris en janvier 2002, elle a depuis fait étape dans différentes villes de province (Le Mans…)

Exposition de pianos
Une trentaine de panneaux pédagogiques réalisés à partir d’une sélection de brevets, fruit des recherches des experts Jean Haury, musicologue et Catherine Michaud Pradeilles, historienne de la musique, offrent un parcours didactique, et une douzaine de pianos illustrant les caractéristiques d’innovationde certains brevets seront exposés : ceux de grands facteurs, PLEYELet ERARD, mais aussi ceux de facteurs régionaux BOISSELOT ET FILS de Marseille, et NALLINO père & fils facteurs niçois bien connus (pianos mécaniques).

Vous découvrirez que le piano droit a été mis au point au XIX e siècle pour gagner de la place dans les appartements bourgeois et être vendus à un prix modéré ! vous apprendrez d’autre part qu’il existe des pianos sans cordes, que près de 300 brevets ont été déposés pour résoudre le problème de la « tourne » des pages…
Ces prestigieux instruments, pour la majeure partie pièces uniques et notamment le piano de concert expérimental de Pleyel, prendront place dans les salles du musée. Ils sont prêtés par le Musée du Piano de Limoux, l’association « Boisselot et Fils, Marseille », et par des collectionneurs privés. Des documents provenant des Archives Départementales (Bouches du Rhône) ainsi que des pièces d’outillage anciennes, prêt du Musée de la Musique de Paris, complèteront cette collection.

Le musée des Beaux-Arts de Nice présentera l’exceptionnel piano de concert en bois peint Erard reçuendon de la baronne Vitta et tout récemment restauré : en effet, muet depuis une bonne cinquantaine d’années, ce piano a retrouvé sa voix chez Piano Azur dans l’atelier niçois du Maître restaurateur de pianos, Jean-Louis Sacco.
La restauration a aussi porté sur l’intérieur du couvercle (staff doré à l’or fin) où figure un nu de P.A. Besnard (1900-1902) et sur la frise qui décore le pourtour de la caisse ainsi que le châssis sculpté par A. Charpentier.

Concerts et conferences

Avis aux mélomanes, musiciens ou tout simplement curieux que le piano fait rêver , cette exposition nous propose d’écouter sur des pièces de collection desconcerts de piano, et des conférences pour le prix d’entrée au musée des Beaux-Arts . Rendez-vousle dimanche après-midi à 15h, de février à juin 2004 - avec la collaboration du Conservatoire National de Musique de Nice, participation de David KADOUCH , le duo à quatre mains Yva FENOUIL et Christine GASTAUD, et l’Ecole Départementale de Musique des Alpes-Maritimes-

Exposition réalisée en collaboration avec :

- l’INPI ( Institut National de la Propriété Industrielle(commissaire : Gérard Winter)
- l’Association Boisselot et Fils, de Marseille (coordinatrice en région PACA de l’exposition : Marie-Béatrice Duvernois-Sacco.)
- le Musée des Beaux-Arts de Nice : Conservateur Béatrice Debrabandère-Descamp

retour